Groupe de recherche en énergétique humaine
   Accueil
Formes et pratiques énergétiques, Qi-Gong, Yi Gong
Contact
le Tai Chi - Gi Gong - Yi Gong, pratiques énergétiques


Formes et pratiques énergétiques, Qi-Gong, Yi Gong





Qi Gong (Chi Kong)

Le Qi Gong est une technique de mise en route des souffles internes, notamment dans les méridiens d’acupuncture. Plus généralement, le terme désigne tout travail du Chi (l’énergie vitale).

Dans la pratique, les Qi Gong consistent en un certain nombre de postures précises, amenant enracinement et ouverture et faisant circuler une énergie spécifique, ou en une série de mouvements amples et fluides accomplis dans la recherche de la juste tension, avec douceur et présence au geste dans la respiration.

La pratique du Qi Gong est un moyen de réactiver la circulation de l’énergie interne, d’intensifier la perception de son corps propre et de s’unifier. Elle nous reconnecte à notre activité motrice sensitive et réveille des facultés engourdies.


Qi Gong, Yi Gong, méditation debout

Le Yi Kong est un travail spécifique sur l’intention (le Yi). C’est la mise en route du Chi (l’énergie) par le Yi (l’intention). La méditation debout appartient à la tradition secrète de la famille Yang et n’a pas été enseignée publiquement avant la fondation d’ITCCA. Elle tonifie tout le corps, surtout les bras, les jambes et le dos et supprime les tensions au niveau de la nuque et des épaules. Dans le Chi Kung, dans le Yi Kong et dans la méditation debout, les tensions au niveau de la nuque et des épaules se dissipent, les bras et les jambes sont fortifiés et le Chi (l’énergie) est accumulé au niveau du Dan Tien (le centre).


Tui Shu (Tui Shou) ou poussée des mains

La poussée des mains se pratique à deux et permet de développer le contact, l’écoute et le placement, d’accepter l’autre et soi dans un échange. Le mouvement circule, la conscience se place tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de soi pour, progressivement, arriver au stade où on commence à «pousser le partenaire en énergie». Tui Shu est l’application du travail à deux dans une rencontre où chaque partenaire tente de déraciner l’autre en utilisant cette énergie et de le déséquilibrer. Ce n’est pas un combat au sens propre : le perdant n’a qu’à soulever un pied du sol pour montrer sa volonté d’arrêter. Cette pratique permet de mieux se situer dans la relation et apprend à gérer ses émotions.


Fighting Form

Dans la fighting form (« forme combat »), chaque mouvement de la forme du taï chi est testé à vitesse réelle et en énergie interne afin de rendre vivantes les diverses applications martiales. Les formes des armes se testent de la même façon.


Exercices de santé taoïste

Les exercices de santé taoïste utilisent les principes de l’acupuncture pour entretenir la vitalité à tout âge. Les fondements de ces exercices reposent sur les Qi Gong thérapeutiques, QI gong du sabre, de l'éventail , etc...
Tae In : Cette pratique assise comprend des exercices de détente et d'assouplissement; des toilettes magnétiques, pratiques des voyelles et des harmoniques.


La méditation taoïste

Cette forme de travail sur l’énergie et sur la pensée est déterminante pour accéder au souffle interne. Apprendre à se situer au «Tan Tien» (le centre énergétique situé 3 cm en dessous du nombril), c’est permettre au Qi (Chi) de se concentrer pour que l’énergie puisse irradier tout le système des méridiens. L’alchimie taoïste est une tradition d’homme libre dont chacun peut bénéficier, quelles que soient sa spiritualité et son orientation religieuse.




Vous avez aimé cette discussion, partagez-la sur vos réseaux sociaux préférés :
Haut de la page